Voir la version en ligne

Newsletter | Mai 2015

Affiche Conférence information

3 questions posées à :

Marie-Maude GEOFFRAY et Natacha GALLIFET, médecin et orthophoniste sur l’unité d’intervention précoce appliquant l’ESDM sur le CH le Vinatier


Qu'est-ce que le modèle d’intervention précoce de Denver ?:

Le modèle d’intervention précoce de Denver (en anglais Early Sart Denver Model –ESDM) a été développé à partir des années 80 aux Etats-Unis par Sally Rogers et Géraldine Dawson. C’est un modèle d’intervention globale (tous les domaines de développement sont ciblés).
Le modèle s’appuie sur des approches comportementales, développementales et relationnelles.
La base de la thérapie est le jeu entre l’enfant et le thérapeute. Les routines d’activité conjointe sont la base de la thérapie. A partir de chaque activité conjointe et ludique, de nombreux objectifs développementaux individuels sont ciblés.
Environ 25 objectifs développementaux individuels sont écrits pour chaque enfant tous les 3 mois. Chaque activité réalisée avec l’enfant permet de cibler plusieurs objectifs.
Sur l’Unité d'Intervention précoce et Intensive Denver , chaque professionnel est formé à l’ESDM et suit ce modèle. Lors de chaque session l’enfant interagit individuellement avec les professionnels qui n'ont de cesse de l'emmener toujours plus loin dans son développement. Ce modèle est
particulièrement pertinent pour développer les initiatives chez l’enfant et développer ses capacités à apprendre de son environnement.
Les parents sont formés au modèle et impliqués à chaque temps de la thérapie (évaluation, décision sur le choix des objectifs et prise en charge).


Ce modèle s'adresse à quel type de public ?

Il est conçu pour des enfants avec un TSA entre 12 et 36 mois et peut être utilisé jusqu’à 48-60 mois.
Sur l’Unité d'Intervention précoce et Intensive Denver , nous accueillons 12 enfants entre 18 et 36 mois (âge de début d’intervention) avec un TSA (ou à risque élevé pour ceux qui n’ont pas 30 mois).
Ils ont des niveaux de développement et en particulier de communication variés (évalués avec l’échelle développementale de Mullen). L’intervention est mise en place en étroite collaboration avec la famille.

Comment cette méthode peut-elle être appliquée et à quelle fréquence ?

Cette méthode peut être appliqué dans différents lieux et les principes généraux sont applicables tout au long de la journée. Ceci favorise la généralisation des acquis et augmente le nombre d’heure d’intervention.
Notre unité est rattachée à un service de pédopsychiatrie qui comprend d’autres unités et notamment un centre médico-psychologique et un centre d’évaluation et de diagnostic pour l’autisme. Chaque enfant bénéficie sur cette unité d'une intervention individuelle de 10h sur l’unité (4 séances de
2h30) plus 2 heures en extérieur (maison, école ou crèche).
Le modèle a été bien évalué 20H par semaine. Il peut être délivré selon le manuel de l’ESDM de 2 à 20 H par semaine en individuel ou en groupe (Rogers et al,2010 traduit par B. Roger)

Inauguration du C.R.A. Poitou-Charentes | Lundi 13 Avril 2015

De gauche à droite : Christophe VERDUZIER, Directeur du C.H.H.Laborit de Poitiers | Juliette NONY, Directrice Administrative du C.R.A. | Martine PINVILLE, Députée de la Charentes, Présidente du Comité National Autisme chargée du suivi du Troisième Plan Autisme | François MAURY, Directeur de l'A.R.S. Poitou-Charentes | Valérie DAUGE, Conseil Départemental de la Vienne, Première Vice-Présidente chargée des personnes âgées et des personnes handicapées | Pr Ludovic GICQUEL, Médecin cooordonnateur du C.R.A.

Qu'entend t-on par Communication Améliorée et Alternative ?


Dans les TSA, les troubles de la communication sont très fréquents.
Les personnes avec TSA communiquent mais de manière pas toujours adaptée.
Il est primordial de leur permettre de communiquer de manière efficace et d'être compréhensible par autrui.
Rapidement et à n'importe quel âge de la vie, des moyens de communication augmentatif ou alternatif (CAA) peuvent être mis en place.
Qu'entend t-on par Communication Améliorée et Alternative ?

La communication alternative et améliorée (CAA) recouvre tous les moyens humains et matériels permettant de communiquer autrement ou mieux qu’avec les modes habituels et naturels, si ces derniers sont altérés ou absents. Elle vient compenser ou remplacer un manque ou une grande déficience de parole, un défaut de langage impactant la communication, pour la faciliter sous ses deux versants expressif et réceptif. (Source http://www.isaac-fr.org/)

La communication augmentative est utilisée pour étayer, conforter la personne avec TSA dans sa compréhension. Concrètement, les gestes naturels, ceux de la Langue des Signes Française mais aussi des photos, des dessins ou des pictogrammes peuvent être utilisés.
De nombreuses études montrent qu'une utilisation précoce des signes facilite la compréhension et le développement du langage oral chez des enfants tout-venants.

La communication alternative est utilisée pour suppléer la communication déficitaire. Les gestes ou encore des photos, des images peuvent être utilisés.
Deux grands systèmes de communication avec les personnes avec TSA sont utilisés. Il s'agit de la méthode P.E.C.S. (Picture Exchange Communication System = Système de Communication par Échange d'Images) ou encore la méthode MAKATON.

Le PECS (Système de Communication par Échange d’Images) est une méthode permettant de mettre en place une communication fonctionnelle auprès de personnes avec autisme ou ayant une incapacité de communication orale. (Source PECS France)

Le MAKATON est un Programme d'Aide à la Communication et au Langage, constitué d’un vocabulaire fonctionnel utilisé avec la parole, les signes et/ou les pictogrammes. (Source AAD Makaton)

Peu importe la méthode, le protocole choisi, il sera important que celui-ci soit reproductible, transférable dans des environnements différents et variés et utilisé par toutes personnes en lien avec la personne avec TSA.

Grâce à une meilleure communication verbale et / ou non-verbale, les troubles du comportement seront réduits et pourront permettre à la personne avec TSA d'être plus disponible pour d'autres apprentissages.

Des formations sur les systèmes énoncés sont possibles tout au long de l'année auprès des différents organismes.

Pour suivre l'actualité de notre site internet :



Onglet sur la page d'accueil :

Actualités du site internet | cra-pc.fr

Prochaines formations jusqu'à juin 2015:


Formations ouvertes à tous :

  • Le 5/06 : Module A5 | Particularités sensorielles
  • Le 19/06 : Module B5 | Quelles activités de loisirs pour les personnes avec T.S.A. ?. En partenariat avec l'ALEPA

Formation réservée aux Neuropsychologues :

  • Le 12/06 : Module C6 | Approche neuropsychologique des T.S.A.

Tarifs :

  • 85 € professionnels
  • 55 € familles et étudiants
Lien vers la rubrique formation de notre site internet
Télécharger le programme de formation au format PDF (361 Ko)

Groupe d'échange autour de la pratique de l'A.D.O.S.(Outil d'évaluation et de diagnostic de l'autisme)


La prochaine rencontre aura lieu le
Jeudi 28 mai de 14H30 à 16H30
au C.R.A. Poitou-Charentes autour du module 3.
Les professionnels intéressés par ces rencontres peuvent prendre contact auprès de :
Téléphone : 05.49.44.57.59 . Courriel : virginie.martin@ch-poitiers.fr / lea.grousset@ch-poitiers.f



Groupe d'échange autour de la pratique de la psychomotricité


35 psychomotriciens de la Région Poitou-Charentes ont répondus présents lors le la première rencontre organisé le mardi 19 mai après-midi au C.R.A. Poitou-Charentes.
L'objectif de ce groupe d'échanges est dans un premier temps :
  • d'établir un premier état des lieux des besoins spécifiques
  • de poser les bases d'un travail collaboratif d'échanges de pratiques avec la production de documents ressources
Contact : Emmanuelle MARTY : Psychomotricienne

Autisme Charente-Maritime | Rochefort | Formation | Lydie LAURENT "Epsilon à l'Ecole" | Samedi 27 et Dimanche 28 Juin


Plus d'informations sur le site internet du C.R.A. Poitou-Charentes

Informations, contact...:

Lien vers le Centre d'Information et de Documentation sur notre site internet


Dernières revues :

  • La lettre d'Autisme France – n° 61 – Février 2015 : Dossier : Autisme et troubles associés Fiche pratique : L'assurance vieillesse des aidants familiaux
  • Sésame - N° 193 1er trimestre 2015 Thème : Autisme : de l'adolescence à l'âge adulte
  • Neuropsychiatrie de l'enfance et d l'adolescence, vol. 63, n°2- mars 2015 : Le langage et aphasie
  • Revue De Neuropsychologie Neurosciences Cognitives et Cliniques – Vol.7 numéro 1 /2015

Livres : dernières acquisitions

  • Comprendre les règles tacites des relations sociales, décoder les mystères de la vie en société à travers l'autisme - T. GRANDIN, S. BARRON - 2014 De Boeck Ed. - 384 pages
  • Chez nous c'est comme ça - J. Erskine Poget, S. Durrleman, P. Garnier - 72 pages - AFD Edition
  • Autisme et déficience intellectuelle au sein du groupe de vie - S. Degrieck - CCC - 2014 - 124 pages
  • Autisme et problèmes d'alimentation - T. Fondelli - CCC - 124 pages – 2013
  • Apprendre la grammaire avec des jeux de cartes - M. Kuhl-Aubertin - 2012 - 151 pages - Ed. Retz
  • Petit Loup entre à l'école - S. Bourque - Ed. Midi trente - 2015 - 96 pages
  • Autisme - Guide pratique pédagogique - L. Ryre - 180 pages - LEN - 2014
  • Enseigner aux élèves ayant des besoins particuliers - C. Duquette - 208 pages -Chenelière Education
  • Colin Fischer, un garçon extraordinaire - A.E. Miller, Z. Stentz - 208 pages - Hélium Ed. - 2012
  • Les pictogrammes II En route vers l'autonomie ! - A.M. Le Gouill - 2011 - Ed. Milmo - 138 pages

DVD : dernières acquisitions

  • ASH : Auxiliaire de vie scolaire, de la théorie à la mise en œuvre en classe, ressources formation – CNDP-CRDP Académie de Toulouse vidéo multimédia, 2012
  • Histoire, histoires d'autisme, Anne GEORGET, la Sept/Arte – Gloria films Production – France 2000

Liens sur internet :


  • Guide du médecin sur l'autisme - 14 avril 2015 - guide medecin
    Le Guide du médecin sur l'autisme contient plus de 100 illustrations montrant les caractéristiques communes de l'autisme chez les jeunes enfants. Il donne également des conseils pour faciliter une consultation médicale auprès d'un enfant avec autisme. Lien sur internet
  • TSA et neurotypique : mieux se comprendre. Guide pour comprendre le fonctionnement de la personne ayant un TSA
    C'est en étroite collaboration avec des personnes ayant un TSA que ce guide a été réalisé afin de présenter leur fonctionnement original en le comparant à celui des personnes qui ne présentent pas un tel trouble (les personnes neurotypiques). De nombreux exemples tirés du quotidien illustrent bien les nuances parfois subtiles qui font cependant toute la différence. Il s'adresse aussi bien aux adolescents et aux adultes qui se posent des questions sur leur situation personnelle qu'aux proches qui désirent mieux les comprendre.Lien sur internet
  • Étude sur le redéploiement régional de la mesure 5 du plan autisme 2008-2010. Lien sur internet
  • Présentation du bilan et des perspectives du 3ème plan autisme (2013-2017), jeudi 16 avril 2015
    Lors du Comité National Autisme qui s’est tenu jeudi 16 avril 2015 , Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, auprès de Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a présenté le bilan et les perspectives du 3ème plan autisme (2013-2017).Lien sur internet
  • L'autisme aujourd'hui
    Dans le cadre de la nouvelle exposition permanente de la Cité des sciences "C3RV34U, l’expo neuroludique", les documentalistes du CRAIF et de la Cité de la Santé ont réalisé un dossier documentaire en ligne sur l'autisme L'autisme aujourd'hui. Au sommaire de ce dossier, "4 notions pour comprendre" où sont abordées les thématiques suivantes : Qu'est-ce que l'autisme ?, Des causes multifactorielles, L'importance du diagnostic, Quels accompagnements ?, accompagnées de liens vers des documents pour aller plus loin.
    Deux zooms dédiés à la scolarisation et à l’autisme et numérique complètent le dossier. Une sélection de livres, vidéos, conférences et sites internet invitent à poursuivre la découverte de l'autisme.Lien sur internet
  • ANESM -Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses -Contexte, enjeux et objectifs de la recommandation – 2015 , 19 p, Lien sur internet
  • DUMONT Claire, BOYER Priscilla Le rendement dans l’utilisation du clavier d’ordinateur pour écrire chez les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme- CJLT RCAT – Revue Canadienne de l'apprentissage et de la technologie, vol. 41, n°1, hiver 2015. 22 p. Lien sur internet
  • DUQUETTE Marie-Michèle, CARBONNEAU, Hélène - Guide facilitant les interventions lors de la pratique d'activités physiques et sportives chez les jeunes ayant un trouble du spectre de l'autisme – Université du Québec à Trois Rivières, 2014, 29 p.
    Le présent guide, élaboré par le biais d’une revue documentaire et d’entretiens réalisés auprès de jeunes, de parents ainsi que d’intervenants, tente d’outiller les intervenants oeuvrant auprès des jeunes ayant un Trouble du Spectre Autistique. Ces entretiens fournissent des idées et des moyens pour soutenir la pratique d’activités physiques et sportives de ces jeunes.Lien sur internet
  • Fédération québécoise de l'autisme. Autisme et intimidation( fiche à destination des enseignants) Montréal : Fédération québécoise de l'autisme. 1 p Lien sur internet
  • Fédération québécoise de l'autisme. - non à l'intimidation ( fiche à destination des élèves) Montréal : Fédération québécoise de l'autisme. 2 p. Lien sur internet
  • Vidéo d'explication de la dyspraxie réalisé par adrien honnons Lien sur internet

Mentions légales

 
Mailjet.com